Le 3 bandes

Dans ce classique apprécié, il faut que la bille du joueur ait au moins touché trois fois une ou plusieurs bandes avant de rencontrer la troisième bille.

Il y a donc quatre cas dans lesquels le point est validé:

  1. La bille du joueur frappe une bille, touche trois fois la bande et frappe l’autre bille.
  2. La bille du joueur touche trois bandes ou davantage puis frappe les deux autres billes.
  3. La bille du joueur touche une bande ou plus, puis la première bille, ensuite deux autres bandes ou plus et enfin la seconde bille.
  4. La bille du joueur touche deux bandes ou plus, frappe la première bille, puis touche une bande et enfin la seconde bille.

Le trois bandes est un jeu de champions. Alors qu’en partie libre des amateurs ont réalisé des séries de plusieurs centaines de points consécutifs, les meilleurs joueurs du monde jugent excellente une série de dix points à ce mode de jeu. Plusieurs points de vue divergent quant à l’utilisation de savants systèmes de repérage dont on attribue à ceux les mettant en pratique l’usage pour assurer le succès de leur coup. L’un des plus communs consiste à prendre pour points de repère les mouches, petites incrustations de marquette régulièrement espacées sur le rebord de la table de billard.

Un problème enfin peut se poser, celui des billes collées (bille du joueur en contact avec l’une des deux autres). Dans les jeux de bandes, on peut soit les remettre sur mouches, soit les jouer par la bille qui n’est pas en contact (ou par une bande avant : la bricole), soit enfin en effectuant un massé détaché à condition de ne pas faire bouger la bille en contact.